Qu’est un soin holistique ?

Le terme holistique vient du grec « holos » qui signifie « entier » et « therapeia » qui se traduit « soin ». Ainsi, la Thérapie Holistique est l’art de prendre soin de l’être humain dans sa globalité. Cet art vise à traiter les différents niveaux d’organisation de l’être humain, soit son corps et son esprit dans une même démarche thérapeutique afin qu’il soit en bonne santé.

 

A partir de la Renaissance, la pensée rationnelle va s’imposer progressivement. L’avènement du rationalisme et des nouvelles sciences telles que la physique, la chimie, la physiologie, et la pharmacologie expérimentale aboutissent à la médecine de laboratoire. Celle-ci s’imposera avec la naissance de la bactériologie (1860) : la maladie est le microbe et sa prolifération. 



 

A son extrême, elle considère la maladie comme un échec de la science et de la technique.



 

Au XIXe siècle, la naissance de la psychologie permettra de comprendre l’importance des mécanismes psychologiques dans la genèse et l’évolution des maladies. 



 

En 1946, l’OMS (organisation mondiale de la santé) donnera une définition très concrète de ce concept : la santé est un état de complet bien-être physique, La thérapie holistique : une véritable démarche globale un métier d’avenir mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Cette définition très large englobe différents plans de l’être et soulève une question fondamentale : Quels sont les facteurs conditionnant la santé physique et psychologique ?

 

Pour tenter de répondre à cette question nous pouvons classer ces facteurs en 2 grandes catégories : les facteurs physiques (catégorie I) et les facteurs psychologiques (catégorie II).

 

Dans la catégorie I nous retrouvons les facteurs génétiques, environnementaux et l’hygiène de vie. Si nous les examinons de plus près, nous pouvons observer que les facteurs génétiques vont générer des prédispositions au niveau du terrain biologique et psychologique du sujet. 



 

Les facteurs environnementaux portent quant à eux sur la qualité de l’air, de l’eau, de la terre, les ondes, les pollutions sonores… 
L’ensemble de ces facteurs viendra renforcer ou aggraver le terrain biologique héréditaire.

 

Ainsi, ce terrain n’est pas une « fatalité », mais une « base » de départ qui peut être grandement modifiée grâce à l’amélioration de la qualité de l’environnement et à l’hygiène de vie. Cette dernière comporte plusieurs points. Le premier est la qualité du sommeil. Celui-ci est fondamental puisqu’il est un temps de récupération indispensable au bon fonctionnement de l’organisme sur tous les plans : physique, émotionnel et mental. 



 

Viennent ensuite la qualité et l’équilibre de l’alimentation car elle constitue le « carburant » quotidien du corps. 



 

L’expression affective et émotionnelle dans une sexualité épanouie, grand équilibrateur de la sphère psycho-affective et du système nerveux. 



 

Le sport en tant qu’évacuateur majeur des tensions physiques, émotionnelles et mentales et enfin, la gestion du stress comportant l’utilisation de techniques anti-stress (yoga, relaxation, chant…)

 

l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle, la place accordée aux moments de loisirs et de détente. 



 

La thérapie holistique : une véritable démarche globale. L’ensemble de ces facteurs viendra fortement influencer l’état de santé du sujet. 



 

Dans la catégorie II psychologique, nous retrouvons : les facteurs transgénérationnels, l’histoire de vie du sujet, sa personnalité. 



 

Dans les facteurs transgénérationnels nous trouvons les valeurs, les croyances, les schémas comportementaux et sociétaux transmis de génération en génération à l’intérieur de la famille. 



 

Chaque évènement, chaque perception, chaque interprétation de l’enfant va structurer une trame d’organisation psychologique qui fera le lit d’une personnalité équilibrée ou déséquilibrée. Cette trame donnera « un regard » à cet être qui influencera grandement sa santé. De quoi est constituée la personnalité humaine ? L’évolution des sciences actuelles et les traditions nous permettent de percevoir aujourd’hui l’être humain comme un ensemble plus ou moins intégré et coordonné de différents niveaux d’organisation vibratoire : le corps dense, visible, siège des activités métaboliques et recevant l’information de son moule, le corps énergétique (réseaux des méridiens d’acupuncture, centre de force majeurs et mineurs ou chakra, activités électrique et lumineuse des cellules…). Ce dernier est une véritable interface, un médiateur entre la matière et le domaine de la psyché, composée, elle, de la sphère émotionnelle en interaction avec celle du mental.

 

Ces quatre corps (physique, énergétique, émotionnel et mental) sont intimement liés tout en gardant chacun leurs fonctions et leurs propres lois de fonctionnement. Ainsi, vu sous un certain angle, la vie circule et anime, chez l’être humain, deux grands systèmes en interaction : la psyché et le corps. Devant cette complexité de la nature humaine, comment séparer le corps de l’esprit ? Un processus pathologique, qu’il soit marqué par la prédominance de la polarité corporelle ou psychique, se doit d’être analysé à la lumière du terrain psychologique et du terrain biologique du client en prenant en compte les différents symptômes qu’il manifeste. Prenons l’exemple d’une personne qui présente un calcul à la vésicule biliaire suite à une vive frustration . 



 

Nous pouvons estimer aujourd’hui que 20% des maladies ont une origine physique et 80% une origine psychologique. Ainsi, la psyché et le corps sont 2 La thérapie holistique : une véritable démarche globale portes d’entrée complémentaires pour pouvoir soigner l’être humain mais elles représentent chacune un « cheval de bataille » dans le système de santé actuel. D’un côté, certains scientifiques et soignants, grâce à leurs connaissances sur le fonctionnement de la matière et du corps biologique, espèrent résoudre la plupart des pathologies en ne traitant que le corps physique. Ils s’appuient sur des examens de plus en plus poussés et une médication. De l’autre côté, les psychologues se basent sur leurs connaissances des mécanismes psychologiques et espèrent aider leurs clients par le verbe, l’analyse, les rêves…

 

Entre ces deux pôles, se dessine actuellement l’approche énergétique avec l’arrivée en occident des influences orientales (qi gong, médecine chinoise, ayurvéda…) Parmi les praticiens de ces disciplines, une partie s’efforce de mieux percevoir ce qu’est une personnalité humaine dans sa globalité, et propose une alternative qui intègre l’ensemble des points de vue ci-dessus. Le praticien en Thérapie Holistique a lui le choix d’utiliser les techniques qu’il a appris à maîtriser :  en Sophrologie : la relaxation (Schultz, Jacobson, Vittoz, Coréenne), la sophrologie, les relaxations énergétiques  en Relation d’aide : l’approche rogerienne, la psychologie clinique, l’analyse transactionnelle, la psychologie jungienne, la psychogénéalogie, la sophro-analyse  en Energétique : la phyto-aromathérapie, l’homéopathie, les élixirs floraux et minéraux, la diététique, le magnétisme, la couleur et le son, les cristaux. Fondée sur une approche globale du corps et de l’esprit, la Thérapie Holistique n’est pas une juxtaposition de techniques hétéroclites, mais un ensemble cohérent d’outils personnalisés mis en œuvre dans une stratégie thérapeutique adaptée à chaque client. Soit un Art véritable où sciences, traditions et relation d’aide s’unissent dans un même miroir pour aider le sujet à retrouver l’état de santé tel qu’il a été défini par l’OMS.


Le Kobido est une thérapie holistique.

d

Welcome to Reina

Step into a true oasis of digital beauty we devised for your new beauty center, resort or spa website.

Monday 14h00 - 19h00
Tuesday 10h00 - 19h00
Wednesday 10h00 - 19h00
Thursday 10h00 - 19h00
Friday 10h00 - 19h00
Saturday 10h00 - 19h00
Sunday Closed